Le monde de la moto évolue en 2016

2016 rimes avec changement pour les deux roues français : circulation interfiles, permis moto, interdiction de circuler sous certaines conditions, etc. Décryptage d’une législation en pleine mutation.

Le changement, c’est en 2016

assurance moto-moto senior

François Hollande l’avait promis, lors des élections présidentielles en 2012 : « le changement, c’est maintenant ! ». Et en effet, concernant le domaine de la moto, les évolutions sont nombreuses. Mais pas forcément au goût de tous.

L’année a débuté par la fin des motos excédant les 100 chevaux. Une mesure qui n’a pas fait l’unanimité mais qui a agréablement surpris les motards. Le bridage des véhicules est désormais obsolète, signant la fin d’une exception française farfelue.

C’est ensuite au tour de la circulation interfiles, qui s’est retrouvée sous le feu des projecteurs. Cette expérimentation ayant pour but d’assurer la sécurité des motards paraissait prometteuse. Mais dans les faits, elle se limite à certaines routes dont la vitesse maximale est limitée à 50km/h.

Inutile de préciser que les possesseurs de deux roues n’ont pas attendu cette mesure pour pratiquer cette circulation. Les principaux intéressés auraient d’ailleurs préféré la généralisation de ce mode de conduite à toutes les routes. Reste une chose essentielle qui ne devrait pas varier pour le moment : l’obligation de posséder une assurance moto.

Les motards en colère

assurance scooter-plan de lutte antipollution

Passons dorénavant aux décrets qui fâchent toute une communauté de deux roues. D’une part, le permis A2 se réforme, pour le plus grand désespoir des motards. Autrefois accessible pour les individus âgés de plus de 24 ans, le permis A nécessite maintenant pour tous les futurs conducteurs de passer par le permis A2.

L’interdiction de circuler à Paris pour les motos mises en circulation avant 1999 n’arrange en rien l’impopularité du gouvernement. Cette interdiction intervient dans le cadre du Plan Anti-Pollution de la ville de Paris accepté en Février 2015 par le Conseil de Paris.

Enfin, la pénalisation des engins trop bruyants et le port obligatoire du gilet jaune en cas de panne ou d’accident à finit de mettre le feu au poudre. Malgré de légères sanctions de la part du gouvernement, les assurances scooter, moto, etc. pourront elles aussi appliquer un malus aux conducteurs peu scrupuleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *